Le spécialiste de l'aquathermie
( géothermie sur nappe phréatique ) en île de France

Installateur en géothermie agréé Qualipac 2015









 

 

 

 

 

 

 

 

Pompe à chaleur Eau - Eau

Une pompe à chaleur Eau-Eau désigne une pompe à chaleur qui utilise de l'eau pure, issue d'une nappe phréatique, comme source pour puiser des calories.

L'eau qui va alimenter la pompe à chaleur Eau-Eau est amenée du forage jusqu'au local technique via une pompe de forage immergée qui pousse l'eau dans un tube PE d'un diamètre de 32, 40 ou 50 millimètres selon les débits requis.

Afin de ne pas désarmocer cette pompe, des clapets anti-retour bloquent l'eau dans les tubes PE lorsque la pompe à chaleur eau-eau est au repos. Ces clapets permettent de réduire la pression exercée sur la pompe de forage à chaque démarrage et prolongent donc la durée de vie de cette dernière. Enfin, ces clapets évitent que de l'air ne pénètre dans le tuyau d'alimentation de la pompe à chaleur eau-eau et améliorent donc le rendement de l'installation.

L'eau de la nappe n'arrive pas directement dans la pompe à chaleur eau-eau mais transite par un échangeur intermédiaire, également appelé échangeur de barrage.

Cet échangeur intermédiaire, placé entre le forage et la pompe à chaleur eau-eau, permet :

* De protéger la pompe à chaleur eau-eau contre une eau trop corrosive ou entartrante. En effet, si l'eau de la nappe endommage l'échangeur de la pompe à chaleur eau-eau, qui est directement alimenté en fluide frigorifique ( R410 ou R407 ), il faut procéder au remplacement de ce dernier ce qui est très onéreux et comporte des risques de fuite de fluide pour le futur.

Il vaut parfois mieux remplacer intégralement la pompe à chaleur eau-eau plutôt que de remplacer l'échangeur extérieur endommagé.

* De protéger la nappe phréatique contre toute fuite de fluide frigorifique ou autre fluide qui pourrait passer le la pompe à chaleur eau-eau vers la nappe phréatique en cas de rupture de l'échangeur.

 

Enfin, un circuit d'eau glycolée ( résiste à des températures de - 18°C sans geler ) permet à la pompe à chaleur eau-eau de capter environ 5 °c de l'eau de la nappe qui arrive à 12-13 °C dans l'échangeur et repart vers la nappe phréatique à 7-8 °C.

La perte de performance due à l'ajout de cet échangeur en amont de la pompe à chaleur eau-eau est très faible ( moins de 3 % ) et sans commune mesure avec le coût du remplacement de la pompe à chaleur si l'échangeur interne de cette dernière était endommagé.